Méthodiques complémentaires

Massothérapie, Kinésithérapie, Hydrokinésithérapie: méthodiques complémentaires et de renforcement de l’action de la thérapie thermale.
Techniques réhabilitantes et préventives pour soulager les douleurs musculaires et articulaires, débloquer les tensions et la fatigue musculaire, tonifier les tissus et améliorer la circulation sanguine et lymphatique.

L’action combinée des cures avec celle des méthodiques thermales complémentaires est la solution idéale pour optimiser la thérapie thermale et obtenir un résultat efficace et durable du cycle de cure.

Massothérapie

La massothérapie est une ancienne forme thérapeutique, une technique réhabilitante et préventive qui se base sur l’application de massages à nu, un ensemble de différentes manipulations effectuées sur le corps pour soulager les douleurs et atténuer les tensions de nature musculaire et articulaire, améliorer la vascularisation, augmenter l’élasticité cutanée et musculaire.

Sur la peau, le massage produit une diminution de la couche cornée, un meilleur trophisme et une meilleure élasticité, augmente les fonctions spécifiques (sécrétion sébacée), facilite la pénétration de substances, provoque une vasodilatation de type actif, favorisant la circulation sanguine et lymphatique.
L’amélioration de la circulation produit une diminution de la fréquence cardiaque et des résistances, au niveau des gros vases ainsi que des capillaires. La massothérapie augmente le trophisme musculaire et stimule le recouvrement de son tonus. Sur le système nerveux, elle agit surtout au niveau antalgique, sédatif de la douleur, grâce à l’effet délassant des manipulations effectuées de manière calme et continue.

Contact, communication sensorielle, échange énergétique à travers une série de manipulations et de passages qui sont à la base du massage, avec une fonction spécifique.
Tous les éléments cités composent la massothérapie, une forme thérapeutique holistique très ancienne, capable de générer une profonde détente psychophysique avec un effet sédatif et antalgique dans sa fonction thérapeutique d’amélioration des fonctions physiologiques spécifiques.

Kinésithérapie

La kinésithérapie se base sur des applications particulières du mouvement, à but thérapeutique.
Cette typologie de gymnastique médicale se fonde sur deux principes: la localisation du mouvement de zones musculaires déterminées et le dosage de l’effort exigé par un exercice particulier.

Le but de la kinésithérapie est de mobiliser les articulations et les parties affectées par des déficits fonctionnels, d’augmenter l’efficience de certains muscles pour obtenir des corrections squelettiques ou remplacer d’autres muscles dont la fonction est compromise et d’améliorer les conditions de la circulation veineuse.
Elle utilise des mouvements passifs et actifs: les premiers, pratiqués par le patient assisté du physiothérapeute, sont appliqués dans les affections articulaires (rhumatisme articulaire aigu, rhumatismes chroniques), dans les paralysies périphériques, dans les affections musculaires, dans les affections cardio-circulatoires; les seconds, effectués par le patient par contraction volontaire des muscles, trouvent leur application dans les rhumatismes chroniques, de façon à éviter les atrophies musculaires et contrecarrer les déformations, ainsi que dans la rééducation des membres suite à une paralysie.

Hydrokinésithérapie

L'hydrokinésithérapie constitue une intégration des propriétés physiques de l’eau et des propriétés thérapeutiques du mouvement.
L’eau, provoquant un allègement du corps immergé, favorise, de manière déterminante, l’exécution de mouvements de mobilisation active et passive. L'eau soutient une grande partie du poids du corps et favorise ainsi l’exécution de mouvements avec un travail musculaire correct même en des conditions de tonus-trophisme réduit et de difficultés de charge. Pour cette raison, un muscle ayant une force réduite qui ne permet pas de travail correct, peut réaliser, dans l’eau, différents mouvements. La diminution du poids du corps, obtenue dans le moyen hydrique, permet également d’éliminer la douleur provoquée par la charge et de commencer rapidement la réhabilitation motrice.

L'effet analgésique de la chaleur est aussi important. La chaleur, augmentant le seuil de sensibilité à la douleur, détermine également un relâchement musculaire et un apaisement général.

Un ultérieur effet consiste dans la manifestation de phénomènes sensoriels tels qu’une meilleure appréciation de la position de son corps et du sens du mouvement à travers la perception de la pression exercée par l'eau sur tout le corps et se traduisant par une sensation de majeure sureté dans l’exécution des mouvements.

Le moyen hydrique, plus dense que l'air, permet des mouvements contrôlés et effectués contre une légère résistance.

L'hydrokinésithérapie est le traitement idéal pour qui souffre de déficits musculaires, pour les patients âgés, pour les patients souffrant d’arthrose ou de pathologies neurologiques et donne des résultats rapides et positifs en tant que thérapie de réhabilitation post-traumatique ou post-chirurgicale.