Parco naturale Alpi Marittime

Le Parco naturale Alpi Marittime est actuellement la zone protégée la plus étendue du Piémont et une des plus grandes d’Italie. Il s’agit d’un patrimoine naturel unique caractérisé par des sommets dépassant les 3000 mètres d’altitude, des lacs, des prairies et de petits glaciers et une abondance d’espèces endémiques parmi la flore et la faune alpines.

Depuis 1987, le Parco naturale Alpi Marittime est jumelé au Parc National du Mercantour: les deux parcs ont une frontière commune de plus de 30 km et sauvegardent une superficie dépassant 100.000 hectares, qui fut jadis la Réserve Royale de Chasse des Rois d’Italie. En 1993, le Parco naturale Alpi Marittime a reçu le Diplôme Européen, une certification internationale prestigieuse, décerné pour la qualité de la sauvegarde et de la tutelle de la biodiversité et du paysage qui présentent des évidences culturelles, esthétiques et scientifiques.

La zone protégée italienne se répartit entre les Vallées Gesso, Stura et Vermenagna. Elle a été profondément façonnée par d’anciens glaciers et est riche en torrents, cascades et lacs, suite à la faible perméabilité du substrat géologique. Sur ce panorama dominent les 3.297 mètres du Mont Argentera, le toit des Alpi Marittime.

La variété extrême de climat est due à deux facteurs : la présence de reliefs dépassant les 3.000 mètres et les influences de la mer à proximité. Il en résulte un patrimoine floréal énorme constitué de plus de 2.600 espèces, dont nombreuses sont celles cataloguées dans le jardin botanique Valderia, aux Thermes de Valdieri.

Parmi la faune, on compte beaucoup de marmottes, de lièvres, d’hermines, de fouines et de martres. Il vous arrivera de croiser de très nombreux troupeaux de chamois. On constate également la présence d’autres ongulés tels que les bouquetins, les chevreuils, les sangliers et les mouflons. Le loup a choisi de revenir dans ces montagnes, après une longue absence. Vous aurez un moment de grande émotion à la vue du vol des gypaètes, réintroduits dans l’arc alpin, et des aigles royaux.

Les sentiers de la réserve de chasse du Roi et les œuvres de fortification faits à la veille de la Seconde Guerre Mondiale ont laissé en héritage à ces montagnes des dizaines de kilomètres de routes militaires, de sentiers muletiers et de chemins qui remontent les vallons du Parc. Ces œuvres sont parfois pavés, parfois surélevés ou taillés dans la roche et offrent ainsi de nombreux parcours de randonnées ou d’escalade.

Terme Reali di Valdieri

Les Terme Reali di Valdieri se trouvent au cœur du Parco naturale Alpi Marittime dans la Vallée Gesso. Entourées de hêtres monumentaux et d’arbres séculaires, elles se situent à 1.370 mètres d’altitude et elles sont ainsi l’établissement thermal le plus haut d’Italie.

Le microclimat, tempéré par la proximité de la mer, la nature pure et non contaminée, les paysages époustouflants accompagnent l’efficacité des propositions thérapeutiques et offrent le cadre idéal pour prendre soin de soi, de son propre bien-être et de sa santé.

Depuis toujours, la défense et le respect de l’environnement sont au centre de la politique de gestion des Thermes de Valdieri: de là l’adhésion à l’association Ecotourisme dans les Alpes Maritimes qui s’occupe de la promotion d’un tourisme respectueux du territoire, de la culture et des traditions des communautés locale, en collaboration avec plusieurs institutions, parmi lesquelles le Parco naturale Alpi Marittime, dans le cadre de la souscription de la Charte Européenne pour le Tourisme Durable.

En accord avec le choix de gestion d’une offre touristique green, les Terme Reali di Valdieri ont choisi de poser leur candidature en tant que cas pilote du projet neZEH. L’Hôtel Royal des Thermes Royales de Valdieri a été sélectionné par les chercheurs du SiTI – Istituto Superiore sui Sistemi Territoriali per l’Innovazione (Institut Supérieur sur les Systèmes Territoriaux pour l’Innovation), bras opérationnel du Polytechnique de Turin supporté par la Compagnia di San Paolo – en tant que regional leader d’Italie pour l’initiative et désigné en qualité de cas pilote parmi les 16 analysés au niveau européen, grâce aussi à la particulière sensibilité pour les thématiques énergétiques et environnementales et à l’esprit de collaboration et d’enthousiasme qui animent la propriété de l’Hôtel et de l’établissement thermal.